17 juin 2011

Les Batailles de l'Empereur ( 6 )

COMMAND & COLORS NAPOLEON, R. Borg, GMT

C&C Napo

La très populaire série Command & Colors a été créée par R. Borg pour les affrontements antiques ( C&C Ancients ) ou médiéval-fantastiques ( Battlelore ). Enfin pas tout à fait puisque je l'ai découverte à la base à travers le Battle Cry ( Guerre de Sécession ) d'Avalon Hill-Hasbro, premier jeu utilisant ce système à ma connaissance. Depuis peu, la période napoléonienne n'est plus en reste, pour le pire et pour...disons... le moins pire.

Qualité esthétique 3/5 : le matériel fait un peu cheap, mais le tout est assez joli une fois déployé. Les pions se démarquent particulièrement par leur silhouettes très réussies, alors que la carte et les overlays n'ont vraiment rien de remarquable. Avoir inscrit un gros "C&C Napoleonics" en plein milieu de la carte est complètement con, les coupables doivent être fiers... De manière générale, la réalisation traîne très loin derrière celle de Battlelore !

Complexité 1/5 : comme C&C en général, les règles sont très abordables, même par des enfants guidés par papa. Un bon point si l'initiation est le but recherché. Le grognard peut commencer à jouer au bout d'une 1/2 heure ( + le temps de coller tous les stickers sur les cubes de bois... ).

Jouabilité 2/5 : je sais que beaucoup s'éclatent sur C&C toutes époques confondues, mais j'ai toujours considéré le card driven comme inadapté à nombre de jeux tactiques. La division du champ de bataille en trois zones, auxquelles renvoient nombre de carte d'activation, n'arrange rien : on passe beaucoup de temps à espérer obtenir au bon moment les cartes qui permettront de bouger ses unités, un peu comme le joueur de poker qui attend le tirage de l'as manquant. Bref, on finit par se demander qui est aux commandes du joueur ou de la pioche. Très peu pour moi.

Historicité 0.5/5 : vous savez sans doute que les batailles napoléoniennes ne se déroulent plus comme des batailles antiques ? On ne peut pas dire pourtant que l'auteur se soit foulé dans la transposition de son système, à part ajouter des règles de tir tellement meurtrières que tout se termine prématurément dans un bain de sang épouvantable. La division du terrain en trois pouvait passer en Antique, mais se révèle de plus en dépassée dans les époques plus basses ( le ponpon étant donc Mémoir 44, censé parler de tactique 2°GM ) et ce d'autant plus lorsqu'on représente des bouts de bataille où les notions d'aile ou de centre n'ont plus de sens. Le reste est à l'avenant, pour un jeu qui n'a finalement de napoléonien que l'habillage et le nom...

Conclusion : amateurs de jeux de plateau rapides et hermétiques à toute idée de simulation, ce joli petit jeu est pour vous... les autres, passez votre chemin ( ou allez voir du côté de chez FFG, pour un jeu du même type mais autrement léché ).

Posté par santino_ct à 12:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Les Batailles de l'Empereur ( 6 )

    Ben voilà un jeu rhabillé pour l'hiver ! Surprenants, parfois ils sont, les jeux de GMT...

    Posté par Bir Hacheim, 19 juin 2011 à 10:47 | | Répondre
  • Surprenant ? Non, c'est la simplicité qui marche avant tout, mais au détriment de l'historicité. Tu crois que je devrais ajouter "Manoeuvre" à la liste ? ^^

    Posté par santino, 19 juin 2011 à 10:59 | | Répondre
Nouveau commentaire